image1 image2 image3

Les Asuliens découvrent le Polo aux poneys d’Eole (07).

C’est sous l’impulsion et le soutien du Comité Régional d’Equitation, que se déroulent depuis plusieurs années déjà les journées « Découverte du Polo » aux poneys d’Eole en Ardèche. A une heure de Lyon dans un cadre agréable et en petits groupes, les étudiants peuvent pour 10 euros (le reste étant pris en charge par le CRE) s’initier aux subtilités de ce sport que beaucoup croient réservé à l’élite. Il n’en est rien. Grâce au paddock Polo, la variante accessible de ce sport, n’importe quel cavalier autonome à cheval peut manier le maillet, participer, aux championnats de France et se rencontrer au cours de la finale du Grand Tournoi à Lamotte Beuvron. En effet, il suffit d’une monture par joueur, trois joueurs par équipe et assez peu de matériel. Une carrière, un manège ou un terrain plat peuvent faire l’affaire. N’importe quel poney ou petit cheval peut se transformer en un compagnon de jeu, du moment qu’il soit sociable et serein. Les plus jeunes débutent dès six ans sur des poneys shetland.

Cependant sans les explications techniques et pratiques de Théo Charmont, membre de la commission de polo et joueur, et Lola Peillon responsable du centre équestre, il aurait été difficile de saisir l’essentiel de l’organisation du jeu somme toute assez complexe et le maniement du maillet qui nécessite de la dextérité.

Avec une cavalerie de qualité, un accueil chaleureux, un groupe dynamique et sous un beau soleil, le bilan de cette journée est vraiment positif.

Les amateurs de sport collectif et d’équitation pourront trouver leur compte dans la pratique finalement abordable économiquement, mais tactiquement sophistiquée de ce sport qui peine à surmonter l’image guindée qui lui colle et à se populariser.

Marie Cebrian